TÉLÉCHARGER QUI A TUÉ À BENTALHA

6 oct. qui a tué a bentalha? Livre de Nesroulah Yous. Identifier: QuiATuABentalha. Identifier-ark: ark://t7sn53z Ocr: ABBYY FineReader. 23 déc. Download qui a tué a wise-rtd.info Report this link. Short Description. Download qui a tué a wise-rtd.info Description. \ Nesroulah Yous A. Télécharger les formats: mobi, azw, epub, fb2, ibooks, odf, pdf, lit, psd hommes armés investissent un quartier de Bentalha, une banlieue éloignée d'Alger.

Nom: qui a tué à bentalha
Format:Fichier D’archive
Version:Nouvelle
Licence:Usage Personnel Seulement
Système d’exploitation: iOS. Android. Windows XP/7/10. MacOS.
Taille:49.64 MB


QUI A BENTALHA À TÉLÉCHARGER TUÉ

Les tueurs de la deuxième voiture se rendent entre-temps chez Abderrahmane, qui habite en face de la boulangerie, et le traînent dehors. Et loul cel a aprs cent trente annes de colonisati on franaise et trente annes de rgne du part i unique sous la tutelle de l'arme! Mme si pour le moment cell e-ci n'encourage pas ces exac- ti ons, ne peut-clle pas tre dpasse un jour par ces lments radicaux? Entretem ps, nous contactons les habitants qui ont fui dans les alentours pour les prévenir des intentions des mil itaires. Krimo B. Mê me Abelkader Tlidji ne, le père de Fouad , qui avait fu i Bental ha pendant plu s d ' un an , reviendra chez lui après avoi r échappé à un ancnta!

Nom de fichier, wise-rtd.info Télécharger Veet - Pack De 40 Epilation Bandes De Cire Visage Peaux Sensibles PDF En Ligne. READ. Qui a tué à Bentalha? Télécharger, Lire PDF. Description. Ce livre est le témoignage poignant d'un homme, Nesroulah Yous, qui a vécu la nuit du Nesroulah YOUS a fait un excellent travail avec Qui a tué à Bentalha Inscrivez- vous pour télécharger votre livre préféré (Qui a tué à Bentalha?) et ne perdez.

Le fil s de Sida li , Omar, est placé dan s une fam ille proche tandi s que l'autre fil s, Mohamed, emprisonné, est autorisé à assister à l'enterremen t.

Peu de temps après, il est relâc hé et s'installe dans la maison parentale. Il veut deveni r patri ote ct, e n fait, je pense que c'est la raison pour laq uelle il a été relâché. Moi, je sui s abso lume nt co ntre le fait qu'on lui donne des armes, parce que c'es t un voyo u. Je sui s même intervenu auprès du com mandant pour qu'on ne lui en remette pas.

Le surlendemain, les patri otes de Baraki viennent très tôt le matin pour arrêter El-Azraoui, un pauvre gars qui habite lout près des vergers et chez qui les gro upes se rasse mblent pour se restaurer, el trois autres vois ins parmi lesquels Lyes. Ce dernier prend la fu ite avec les autres, mais fi nalement ils se rendent à la brigade de gendarmerie; il s son t emprisonnés et passe nt e n j ustice.

Près de troi s mois plu s tard, ils sont relâchés, mais il s ne reviennent pas à Haï el-Dj ilal i. Mais le pauvre gars ne meurt pas sur le coup et agonise en perdant tOUI son sang. Sa mère appelle en vai n de r aide ct le tran sporte dans une brouelle sur une distance de cent mètres. Il fin ira par rendre l' âme. La famille , sans abri. En fa it. En revanche, les vérita bles assassins sont en liberté. Des patri otes de Bilraki m' ont raconté qu' i Is avaient plus d ' une fois dé noncé 11 la ge ndarmerie des personnes connues pour leur activi sme mai s q ui n 'avaie nt pas été arrêt ées, alors que d ' autres qui Il ' avaient vrai ment pas fait grand-chose di sparai ssaient ou écopaient de plu sieurs années de prison.

Le patriote Ham id B. En se pte mbre , une q uin zai ne de jou rs avant le massacre, alors que la pa nique et la peur sont à leur summum e t ont envahi to ut l'A lgérois, Moussa, Hamid B.

QUI À BENTALHA A TUÉ TÉLÉCHARGER

Ceux-ci ont cru avoir a ffaire à des terrori stes et ils ont ameuté tout le quart ier. Des hom mes de la SM les ont arrêtés chez eux et les o nl interrogés. À la suite de ce t é pi sode, Ham id B. Krimo B. Mai s re venons 11 l'assassinat de Sidali, en novembre Les habitants de Haï el-Dj ilali ne comprennent pas ce qui s'est passé pendant ce lte journée fatal e.

Il s ne pleurent pas Sidali mai s Abderrahmane, une personne très appréciée, ainsi que la jeune lïlle. Celle tuerie a des répercussions considérables dans leur percepli on de la situati on générale. Nous, nous étions déjà chez ma mère et nous y resteron s encore pour un certain temps. Je me sens me nacé personne ll eme nt , parce que ma tan te dit à ma mère qu'Omar, le frère de Djeha, qu i se trouve en prison avec son fil s, l'aurait prévenu que j'aura is déno ncé des mem bres de groupe c t qu'on voul ait ma peau.

J 'év ite donc Be ntalh a quelq ue temps et ce n'est que lorsque j'apprends q ue Djeha est mon que nous songeons à rentrer. Dj eha sera pri s au piège ent re Baraki e t Ben ta lha , unc se maine après la mort de Sidali. Étant connu de tout le monde, il ne pouvait plu s c irculer fac ilement.

Il rencontre à Haouch Mihoub une patrouille militaire et SI.!

Il pre nd en otage les habitants pendant deux ou troi s jo urs. Une femme réussî t à s'échapper et préviem la brigade de ge ndarme ri e. Dj e ha , s'é lant rendu compte de sa fuit e, se vcnge sur so n mari et quelques autres membres de sa famill e.

Qui a tué à Bentalha ? - Nesroulah YOUS, Salima MELLAH

Les forces de sécurité cncerclenl la mai son et, au bout d ' une j ournée de bl ocus, elles les débu squent. J' étais au trava il et, quand je rentre en fin d ' après-midi à Baraki,je descends à la station d 'esscnce et je vois une foule rassemblée à l'arrêt de bu s. On me dit que les soldats vien nent ju ste de transporter les cadavres à la morgue de la polyclinique dl.! Je m' y re nds parce que j e veux les voir de mes pro pres yeux, m..

Il y a un monde fo u, des femm es et des jeunes. Ma fe mme, qu i va de te mps e n temps à Haï el-Djilali pour prendre des affaire s ou rendre visite aux voisines, appre nd par Sa lim a, notre vois ine directe, que les patriotes patrou illent dans le quartier et marquent d ' une croix toutes les maisons inocc upées , dans l'intention de les faire démoli r.

Qu and ma femme m'en informe, je me rends à Haï el-Djilali ct j'apprends que c'est la garde républicaine qui a ordo nné aux patriotes de préve nir les habitan ts et de leur conseille r de ré intégrer leur maison.

À BENTALHA TÉLÉCHARGER A QUI TUÉ

On nous oblige en tout cas à revenir. Et on nous menace même! Malgré cet ave rt issement , il fa ut e nvi ron un mois pour qu'u ne partie des anciens habitants se réinstalle dans Bental ha. Les gens viennent et partent, se concertent entre voisins, mai s ne se déciden t pas fa cilement.

Télécharger Qui a tué à Bentalha ? pdf (ebook gratuit)

Nou s allo ns voir le capi taine M' rizck, à la caserne mi lita ire de Baraki ; c'est lui qui se charge d ' organiser les patroui lles dans le quartier. Et nous lui expliq uon s que nou s ne compto ns reve nir que si certai nes conditions so nt sllti sfa iles : nous vou lo ns un poste mîlitllire dan s Haï cI-Djilali.

D'ailleurs, celle idée d'armement a été lancée par les militaires eux - mêmes. Quand ils faisaient leurs ronde s, ils nous répétaient q u'il s n ' al laien t pas tarder à se retirer pour rejoindre leurs casernes el que US serions alors livrés à nou smêmes.

Il s nous conse ill aient donc de nous préparer à nous défendre ct suggéraiellt de déposer des dossiers de demande d'armes à la caserne. Ce qui me décide à revenir à Haï el-Dj ilali, c'est le fait que les miliwires font des promesses et qu ' il est même questi on d'installer la garde communale au niveau du kiosque. Entretem ps, nous contactons les habitants qui ont fui dans les alentours pour les prévenir des intentions des mil itaires.

TUÉ A BENTALHA À QUI TÉLÉCHARGER

Malgré le délai acco rdé par ce s derniers. Mu stapha Benyahia , qui ava it loué sa mai son, Ile s ' y est déc idé qu ' une semai ne avant le massacre, À chaque fois que je le voyais dans la rue ou que je passai s à la mairie de Baraki o ù il travai ll ait.

Je lui di s que je ne pouvais rien décider pour lui. Mê me Abelkader Tlidji ne, le père de Fouad , qui avait fu i Bental ha pendant plu s d ' un an , reviendra chez lui après avoi r échappé à un ancnta! Si cela doit arriver, autant mourir chez soi. La vie sociale reprend peu à peu. Je me remets aux travaux de la mai son et je pousse les autres à faire de même.

Je fai s partie de ceux qui pensent qu 'on ne peut pas lai sser tant de maisons inhabitées.

Qui A Tué A Bentalha

Les militaires qui ont abandonné leurs mai sons dès nt: les ont pas toujours louées. Nous pensons que, pour garanti r no tre sécurité, il faut être nombreux sur p lace. Les patriotes veulent y place r leurs gens, mais nou s ne leur fai so ns pas confiance.

Nous voulons que les personnes qu i emménage nt aient des attaches fami liales dans le quartier et non pas fai re un com merce de maisons vides en exigeant des comm iss ion s, comme le font les patriotes.

Depui s le début de l' année , de plus e n plus de gens fui ent d'autres régions. Le pri x fort Je connai s des gens de la mouvance is lamique que je respecte beaucoup, mme si nous n' avons pas le mme projet politique. Il s pratiquent la daawa l'appel et J'invitati on la religion el essaient de sensibili ser sur des questi ons rel i- gieuses et morales.

Ceux-l SOnt croyants et sincres. En revanche,je me mfie de ces jeunes qui, dujour au lende main, se mtamorphosent et imposent tous une faon de vivre ; nombreux sont ceux qui , par embal lement ou par intrt, rejoignent alors le FIS, et qu i, s'appuyant sur une connaissance trs rudimentaire du livre sacr, croient pouvoir prcher la bonne parole.

En fai t, c' est uniquement pour t irer parti de la situati on de l' heure. Les vrais islami stes ont eu le tort d' anticiper : il s ont entran une population qui n' tait pas encore organi se pol itiquement.

Ils se sont prcipi ts pour conqurir le pouvoir : c'est cela que je leur reproche.

Un empressement qui a faci li t l' infiltrat ion du parti. Je pense que si les responsables du FIS avaient pris le temps de bien cadrer leur parti , cela n' aurait pas drap plus tard. C'est vrai que le pouvoir les a manipuls, mais ils se sont laiss prendre au pi ge ce qui permeura pl us tard aux voyous de prendre le pouvoi r au sein de la mouvance islamiste, quand les cadres et les sympathi sants du FIS seront arrts et empri- sonns aprs l' arrt des lections en janvier Fin , au sei n du FFS.

Ses adeptes sont souvent arrogants, et ils affichent une assurance dconcert ante de vainqueurs. Il s sont certai ns d' obtenir le pouvoi r el ils nous provoquen!. Et puis, il s ont des pratiques harcelantes ", comme les prches vi rulents du vendredi qu' ils nous imposent par ou les rcitations de Coran transmises par des cami onnettes traversant les rues, qu 'on doit subir qu'on le veuil le ou non.

Je dteste cela. Les aClions du FIS sont d'ail leurs trs politi ses: les vieux slogans du parti unique, du genre Pour le peuple ct par le peuple , ont t remplacs par des formules islamiques, comme Ni charte, ni Constitution, Dieu a di t, le Prophte a dit.

Qui A Tué à Bentalha ?

Parmi les sympathi sants, il y en a qui s'ri gent mme en policiers momux, et leurs comporlements n'ont pas gmnd- chose voir avec les rgles de j'i slam. Certains groupes radi- caux croient pou voir dicter leurs lois, consistant par exemple l' ordonner le port du hidjab ou interdire les j eux.

Ainsi, Baraki , entre et , le jeu de boules et le foot sont proh ibs. Ces mmes groupes ve ul ent imposer leur vision restri cti ve de l'isl am aux fidle s de la mosque, ce q ui provoque des bagarres entre les diffrentes tendances. Ces groupuscules ont mme parfoi s recours des voyous nOloires, qui font le Il sale boulot pour quelques dinars. Nous en avons connu un exemple: en , Blanc-B lanc, un criminel craint dans lout le quarti er, a assassin en leur nom plusieurs policiers, cn leur clatant la tte coup de fusil canon sci Blanc- Bl anc a t tu Baraki fin Par ailleurs, nous savons que ces radicaux peuvent s' attaquer aussi des restaurants o on sert de l'alcool et il arrive que des cl ients soient tabasss jusqu ' l' vanouissement leur sortie de ces locaux.

Ces comportements violent s provoquent chez moi et chez d'aulres une peur de ces groupes et une apprhension quant leur possi bilit de s'imposer au sein de la mouvance islamiste. Mme si pour le moment cell e-ci n'encourage pas ces exac- ti ons, ne peut-clle pas tre dpasse un jour par ces lments radicaux?

Dj par le pass, il y avait eu des cas d'agressions de la part d'islamistes l'poque on ne les appelait pas ains i l' universit, contre des filles ou des communi stes.